Jeux

LE RAT DU CLICK- Special Psionic

De l’escape room, de l’aventure en point’n’click, et même du pop art.

SPECIAL PSIONIC

SOMMAIRE

Le The Game : Being One
Tout Psionic en quelques clicks
Psionic en musique et pop art

RETROUVER LE RAT
SUR FACEBOOK

INTRODUCTION

Psionic n’est pas un nouvel arrivant dans ces colonnes puisque le Rat vous l’avait présenté dès sa deuxième chronique avec un de ses premiers jeux, Icescape. Depuis ces débuts prometteurs, le bonhomme, originaire du Royaume Uni, et principalement orienté sur le point’n’click d’aventure développé en 2D ou 3D à partir du concept d’escape room (vous pouvez consulter nos chroniques sur MOTAS et Serie Core pour une étude plus détaillée de la notion d’escape room), a amplement confirmé ce que ses premiers travaux laissaient présager, et est devenu, en l’espace de dix ans et d’une vingtaine de jeux gratuits en ligne, l’un des acteurs indépendants principaux de l’escape room attenant à une culture relative au genre. Alien, fantôme, poltergeist, vampire, loup garou, savant fou, tueur en série, poupée diabolique, clown infernal, zombie, maison hantée, site maudit, excursion "indiana jonesienne", laboratoire "Xfilien", lieu désaffecté au passé trouble, touche gore, design crade ou high tech ; c’est tout un vocabulaire et une grammaire du cinéma et des séries de genre que Psionic accapare afin d’élaborer un univers vidéoludique qui porte sa signature. Gameplay ergonomique, level design soigné et au dessus de la moyenne sur le terrain du Flash, animation fluide, puzzles et énigmes à la difficulté généralement modérée alternant réflexion logique et adresse, jouer aux jeux de Psionic, c’est pénétrer chez un artisan du flashgame méticuleux, constant, soucieux de qualité, et relativement talentueux en matière de création d’ambiance. En résumé, un artisan qui a du style.

BEING ONE

Vous vous réveillez dans un tube empli d’un étrange liquide verdâtre. Bien qu’amnésique, vous comprenez rapidement que vous êtes un sujet d’expérience. Et pas n’importe lequel, à en croire l’inconnu qui vous contacte via un téléphone cellulaire... S’il débute comme un escape room on ne peut plus classique, Being One prend dès le second chapitre des allures de jeu baroque au croisement du fantastique et de la SF. Chaque épisode correspond à un nouveau niveau d’évasion dans un complexe cloisonné qu’il vous faut explorer, et où vous croiserez des aliens, des vampires, des loups garous, des créatures issues de la matière sombre, et bien d’autres mystères encore.

Jouer sur Kongregate à :

Being One 1 - Escape the Lab
Being One 2 - Bloodbath
Being One 3 - Dark matter
Being One 4 - Moonrise
Being One 5 - Infection

Mise à Jour : Being One 6 est disponible sur ITCH.IO en téléchargement pour PC, avec en outre une démo gratuite.

Vous pouvez retrouver toute la série Being One sur ITCH.IO

BEING ONE 6 FREE DEMO

BEING ONE 6 - Level 2 - Behind The Scenes

TOUT PSIONIC EN QUELQUES CLICKS

Principalement connu des flashgamers pour ses séries Being One, Killer Escape, Ghostscape, Tombscape, Icescape, ou ses jeux Urbex et The Aberration Inside (tous disponibles sur Kongregate, New Grounds, ou Game Jolt), Psionic est un développeur qui a émergé sur la toile avec l’escape room et le Flash. Anticipant l’obsolescence d’Adobe Flash, il s’est orienté du côté de Unity pour élaborer des jeux qui peuvent tourner sous webGL, HTML5, et Android. Très actif sur internet, il est désormais présent sur ITCH.IO, un site dédié aux jeux indépendants.

Retrouver Psionic sur son site officiel

Suivre Psionic sur ITCH.IO, avec un Blog interactif entre Psionic et les gamers

Suivre Psionic sur Facebook ou Twitter

PSIONIC EN MUSIQUE ET POP ART

Auteur des effets sonores et de la musique de ses jeux au moyen de FL Studio, Psionic utilise occasionnellement ce logiciel pour produire de la MAO. Il s’adonne aussi au travail graphique avec photoshop, et à une forme de recyclage ou de décoration graphiques d’objets divers, qui oscille entre le graffiti et le tatouage, et qu’il qualifie de style Retro Vandal. Une discipline qui excède largement le cadre de cette chronique, et sur laquelle le Rat s’abstiendra d’apposer un quelconque jugement, même si de prime abord, les curiosités esthétiques auxquelles se livrent Psionic s’inscrivent de plein pied dans la démarche du pop art.

Psionic Music

Retrouver Retro Vandal sur le site de Psionic

Suivre Retro Vandal sur Instagram

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Dead Center
2018
affiche du film
Ride
2018
affiche du film
Kasane – Beauty and Fate
2018
affiche du film
Superlópez
2018
affiche du film
Quiet Comes the Dawn
2019
affiche du film
Brothers' Nest
2018

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage