L’IMAGE DU JOUR

LES DRUIDES Tome 1

13 août 2010 | Par : Damien Taymans

Série Les Druides

Titre Les mystères des Oghams

Scénario Thierry Jigourel, Jean-Luc Istin

Dessins et couleurs Jacques Lamontagne

Année 2005

Editeur Soleil

Année d’édition 2005

Note 7/10

Résumé

Ve siècle. Le monde change, un conflit vient de commencer : le Christianisme s’oppose à l’ancienne religion. Druides et moines se livrent une guerre, dans l’ombre.

Tandis que les Bretons descendent peupler le promontoire rocheux de l’Armorique, Gwenc’hlan, le dernier druide de cette région, et Taran, son apprenti, tentent de déjouer les pièges tendus par leurs adversaires fanatiques. L’aide de La Morrigane, une femme de l’Autre Monde, sera précieuse…

Entre les vestiges d’anciens cultes néolithiques, une menace sourde s’élève…

Plongée dans une époque sensible, celle de l’émergence de la religion catholique qui sonne, en Europe occidentale, le glas de la tradition druidique. Ces polythéistes, adeptes du sacrifice et adorateurs de la Nature, font désormais partie de l’ancien monde, du monde celtique qui tend à s’affaisser sous le poids de l’inébranlable Eglise romaine.

Les auteurs se font les relais de cette sombre période dominée par les tensions et luttes d’influence, se préservant de prendre position en ce qui concerne la querelle des religions placée au centre de l’intrigue. Thriller alto-médiéval car à la charnière de deux ères, ce premier tome de la série Les Druides entre au coeur de la polémique : au large de l’Armorique, des corps de frères chrétiens sont retrouvés décapités, empalés et marqués par des oghams, écriture sacrée proto-irlandaise réservée aux représentants de la classe sacerdotale, en l’occurrence les druides. Pour résoudre ce mystère, les membres de la religion unique font appel aux connaissances de Gwenc’hlan, l’un des derniers bastions de la caste druidique comme en atteste le spécialiste de la culture bretonne Théodore Hersart de la Villemarqué.

Côté fantastique, peu d’éléments composent cette enquête religieuse qui fait inévitablement penser à celle du Nom de la rose d’Umberto Eco, ancêtre de l’investigation artistico-rondouillarde à la Dan Brown. A peine les peuples de la forêt sont-ils évoqués, le nom du roi Arthur est-il cité et la légende d’Avalon est-elle mentionnée...

Prodigieusement dessiné, Le mystère des Oghams séduit davantage par son souci du détail et sa précision historique que par son intrigue laissée en suspens à la fin du tome. Les auteurs se sont en effet fait épauler par une série de spécialistes historiens pour fignoler au mieux le cadre spatiotemporel de l’histoire, des recherches et enquêtes qui confèrent à l’ensemble un cachet de réalisme souvent négligé par les accros de l’uchronie et de la vulgarisation historico-mythologique.

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Platform
2020
affiche du film
Werewolf
2018
affiche du film
Play or Die
2019
affiche du film
Ça: Chapitre 2
2019
affiche du film
Cities of Last Things
2018
affiche du film
Impossible Crimes
2019

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage