News

Le Week-end de la peur : c’est parti !

26 septembre 2008 | Par : Damien Taymans

Interview exclusive de BBK de Gutterballs...

On est quel jour ? Ah oui, le 26 septembre. Date fatidique puisque la deuxième édition du Week-end de la peur a enfin débuté. Avec une belle pioche de longs-métrages comme Gutterballs et son sadique tueur bowlinguesque, Tokyo Gore police et Machine girl, incomparables bijoux asiats aux propos gores décalés ainsi que le surprenant Martyrs, la nouvelle œuvre-phare de Pascal Laugier.

A côté de ces gros morceaux, d’autres tout aussi alléchants comme Rovdyr (Manhunt) ou Jack Brooks : Monster slayer et des tonnes de courts francophones prometteurs (le Batman Ashes to ashes, tout simplement magnifique et le Monsieur Méchant de Fabrice Blin). Et puis, des animations comme l’intervention du tueur BBK du film Gutterballs qui viendra animer un show détonnant sur fond sonore décapant...

Alors, les gars, si ce programme, c’est pas de la bombe, je me demande ce que c’est... D’ailleurs, en investigateurs de folie, on est allé écumer tous les bowlings de France et de Navarre à la recherche de ce fameux BBK avant que le FBI ne mette la main dessus. Planqué derrière de nombreuses quilles, celui-ci a bien voulu éclairer notre lanterne à propos de son show du Week-end...

Read it and enjoy !

Bonjour BBK. En quoi consistera ta présence au Week-end de la peur ?

Bonjour John, je viens présenter un témoignage de mon modeste travail d’artisan. Dans ma branche, il est toujours facile de s’exprimer par les armes blanches, moi je préfère œuvrer de mes propres mains et créer mes propres outils. Le plus important est de garder l’esprit ouvert, les objets environnant offrent souvent des possibilités insoupçonnées quand on essaie de les additionner à un corps humain. J’espère que chacun verra dans ce film l’amour du travail bien fait et si ce n’est pas le cas, je m’assurerai que des têtes tombent...

Emportes-tu ton attirail complet à Sainte-Maxime ?

Juste quelques menus outils, ça me rassure, je n’aime pas être pris au dépourvu même si j’improvise souvent. Le monde est rempli de victimes potentielles (ils ont toujours quelque chose à se reprocher), je ne peux pas laisser passer ça, ce serait aller contre mon intégrité morale.

Qu’attends-tu des spectateurs à propos de ton film ?

Qu’ils l’aiment tout simplement, c’est un message qui vient du cœur et je serais peiné qu’il ne soit pas apprécié à sa juste valeur. Mais je ne m’inquiète pas, je saurai trouver des arguments frappants pour les plus réfractaires.

Comptes-tu faire un strike sur place avec quelques têtes de spectateurs ?

C’est possible, effectivement. Comme dans tous festivals vous avez un pourcentage acceptable de pertes humaines, j’en profiterai pour animer le show et prendre mon petit plaisir. Pour être créatif, il faut savoir joindre l’utile à l’agréable, c’est ma philosophie.

Un petit mot à propos de ton film afin de motiver les troupes à se déplacer ?

Si vous en avez assez des boogeymen sans âme et sans originalité, venez voir Gutterballs, vous reprendrez plaisir à voir de jeunes gens périr dans les pires souffrances.

Commentaires

trop fort ce bbk... j’aimerais l’affronter une fois...

29 septembre 2008 | Par jp22

Au passage, la parodie de l’affiche de Maniac est gé-niale !

27 septembre 2008 | Par Zito

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage