News

Les films les plus attendus de 2009 (1)

1er janvier 2009 | Par : Quentin Meignant

Séquelles, remakes et relectures en pagaille !

Après une année 2008 riche en rebondissements et, surtout, en œuvres remarquables, les fans de cinéma de genre craignent, en entamant 2009, une année de disette. En effet, le nombre de films ayant marqué les esprits dans ce qui est déjà l’année passée reste incomparable et l’on se demande bien comment les producteurs et réalisateurs vont faire pour attirer les gens en salles en cette nouvelle année. Bien entendu, les blockbusters n’y éprouveront aucune difficulté, mais qu’en est-il de ces petites productions aussi sympathiques que qualitativement supérieures ? Après REC, The Dark Knight, Martyrs, Hellboy 2, L’Orphelinat, The Mist,Vinyan, Iron Man, Cloverfield, Diary of the Dead,..., quelles seront les productions qui reprendront le flambeau de notre genre adoré ? Pour vous, CinemaFantastique a élaboré une petite liste non exhaustive des films de l’année à venir, 365 jours riches en séquelles, remakes et blockbusters, mais aussi, espérons-le en découvertes alléchantes ! Petite plongée dans un futur proche…

Première partie : Les séquelles

Attendues ou pas selon la saga qu’elles représentent, les séquelles tiennent, cette année, le haut du pavé, preuve s’il en est qu’Hollywood ne se refait pas et que les financiers restent frileux face à la nouveauté.

Frileux, il ne faudra pas l’être au moment de découvrir le troisième opus de la saga Underworld, intitulé Underworld : Le soulèvement des Lycans, qui mettra en scène la très belle Rhona Mitra, une des héroïnes les plus sexys de 2008 grâce au Doomsday de Neil Marshall. Patrick Tatopoulos, pour qui il s’agit du premier long-métrage, aura une sacrée pression sur les épaules lors de la sortie du film, le 23 janvier aux States (le 18 février en France), car il s’agira de convaincre les fans du saga qui a encore le vent en poupe. Ce troisième épisode devrait constituer une préquelle de choix qui revient aux origines de la guerre entre les vampires et les loups-garous.

Le 18 février sera aussi la date de sortie, en France, d’une autre machine à engendrer des billets : Banlieue 13 Ultimatum sera sans aucun doute attendu par les aficionados de ce genre de métrages, mêlant SF et caille-ra. Ne jouissant pas toujours d’une bonne presse, la saga ne répondra sans doute guère aux attentes des cinéphiles avertis mais devrait divertir sans problème un public adolescent toujours friand d’action. Reste à voir si cette séquelle tiendra ses promesses et si Luc Besson se lancera dans la production d’un troisième épisode, chose très probable sir le box-office répond aux attentes !

Pour ce qui est du box-office, justement, attardons-nous un peu sur le Punisher : War Zone de Lexi Alexander. Très prometteur grâce à des bandes-annonces ébouriffantes, très attendu (surtout de moi, j’avoue !), le film est en train de faire un sacré flop aux Etats-Unis, raison pour laquelle la date de sortie annoncée en Belgique (le 11 mars) a tout simplement disparu ! Sortira, sortira pas ? Toujours est-il que Frank Castle manque et que les échos provenant des rares personnes qui l’ont vu au pays de l’Oncle Sam ne sont pas si mauvais que ça…

Le Punisher n’est pas le seul héros Marvel à profiter d’une mise à neuf cette année-ci puisque Wolverine va, lui c’est certain, entraîner des foules considérables vers les salles. Spin-off de la série X-Men tourné par le tout bon Gavin Hood (Tsotsi), Wolverine a déjà tout d’un grand et devrait largement s’imposer à la fin du mois d’avril (le 29 très exactement) comme étant LE film de l’année.

Autres héros incontournables de cette année 2009, les Transformers reviennent dans Transformers : La revanche des déchus, où Autobots et Decepticons n’en ont pas fini avec leur guerre. Si le premier opus, datant de 2007, était parvenu à séduire les fans de la série, on ne peut pas tout à fait avancer le même constat pour les spectateurs neutres. Le toujours très critiqué Michael Bay aura donc intérêt à s’accrocher, même si un troisième épisode avec lui-même aux commandes est d’ores et déjà envisagé pour 2011.

Onze, c’est justement le nombre d’épisodes que comptera la saga Star Trek le 6 mai prochain, date de sortie en France et en Belgique, premiers pays à jouir de la sortie mondiale de ce film tourné par J. J. Abrams, producteur de Cloverfield. Ultra-attendu, cet essai SF entrera pile dans le sillage futuriste d’un des plus gros phénomènes cinématographiques de l’histoire.

Moins d’un mois plus tard, ce sera à une autre légende de la SF de faire sa réapparition puisque Terminator Renaissance sortira sur les écrans américains dès le 22 mai, soit deux semaines avant la Belgique et la France. Le clippeur McG, à qui l’on doit aussi Drôles de Dames, s’est occupé de la réalisation de ce quatrième épisode de la saga lancée en 1984 par James Cameron. Sans Schwarzie mais avec Christian Bale, il s’agira d’un véritable retour aux sources pour toute une foule de cinéphiles, attirés vers les salles obscures par le cyborg surgi du futur.

De futur, il ne sera guère question dans The Descent 2, film très contemporain, mettant en scène la suite des aventures de la rescapée du premier épisode de Neil Marshall. Séquelle souvent dénigrée mais tout de même attendue, ce film de Jon Harris comptera sur ses Crawlers pour foutre les chocottes à un public très large. De l’ado voulant se faire peur au cinéphile averti avide de découverte, ce The Descent 2 devrait marquer les esprits dès le 15 mai prochain aux Etats-Unis, en attendant la sortie belge le 17 juin (aucune date n’a encore été annoncée pour la France).

Toujours aucune date non plus pour la Lady Blood de Jean-Marc Vincent, séquelle du très agréable (et très ancien) Baby Blood. Si, jusque-là le film n’a guère été distribué, il pourrait fort bien se transformer en bête de festivals d’ici quelques mois puisqu’arrivent Gerardmer mais aussi le BIFFF, occasion de découvertes en tous genres. Jean-Marc Vincent pourrait donc profiter de l’aubaine pour tenter de charmer un public de festivaliers toujours passionnés et avides de sensations fortes.

Sensations qu’une fois de plus, ils ne pourront guère retrouver dans Saw VI, qui est annoncé comme étant la séquelle inutile par excellence. La Twisted Pictures n’en a cure puisque, grâce à un merchandising à toute épreuve, elle parvient à chaque nouvel épisode à engranger un max de billets verts. Sortant à la période d’halloween (le 23 octobre aux Etats-Unis), Saw VI est bien parti pour faire comme ses prédécesseurs : faire office de torture porn pétochard, juste bon à terroriser quelques ados en manque de sensations. Le choix de Kevin Greutert, monteur sur le reste de la saga, symbolise à lui seul la politique d’une firme se servant des réals comme l’on se servirait de pantins, juste bons à desservir les intérêts de ses patrons.

Autre saga ayant fortement déprécié au fil des épisodes, Destination Finale compte bien renaître des cendres (ou plutôt de la bouillie) laissées par un troisième opus aberrant. Avec Destination Finale : Voyage Mortel 3-D, David R. Ellis et les producteurs de la New Line Cinema compte bien insuffler un vent de fraîcheur aux aventures des ados confrontés à la mort. Initialement intitulé Destination Finale 4, le film espère aussi surfer sur la vague de la 3-D envahissant petit à petit nos salles. Réussira-t-il ou non ? On en doute quelque peu car le canevas devrait rester identique à celui des épisodes précédents. Nous serons de toute façon fixés le 19 août prochain, date de sortie de l’œuvre en Belgique.

Un mois avant cela, Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé se sera attribué, comme à l’habitude la première place au box-office. Largement attendu par des fans impatients et fâchés du report de ce sixième opus (la Warner a décidé de reporter le film de 9 mois, histoire de se faire plus de fric en période estivale), le film devrait engendrer un engouement hors du commun dès le 15 juillet, les spectateurs allant même jusqu’à se planter des heures à l’avance devant les salles.

Autre grand succès, Twilight, vous le savez, va jouir d’une séquelle intitulée New Moon (la version française devrait adopter le titre de Révélation). Cette fois réalisé par Chris Weitz (A la croisée des mondes : La boussole d’or), ce second opus sent d’ores et déjà bon les cimes du box-office. A la limite de la fantasy tout public, cette romance vampirique devrait faire un malheur pile un an après la sortie du premier épisode aux Etats-Unis, soit le 20 novembre. Quelques semaines plus tard, la Belgique et la France devraient à nouveau voir le phénomène déferler sur les écrans, drainant une énorme foule dans son sillage.

Dernière séquelle attendue, et non des moindres, la suite du très bon Motel sortira aux Etats-Unis dès le mois de janvier. Ce Motel 2 : The First Cut, des œuvres d’Eric Bross (Vampire Bats), devrait donc arriver cette année dans les rayons de nos vidéothèques sous la forme d’un DTV que l’on espère tout aussi jouissif que le premier !

Remakes et relectures

Les années 2000 se caractérisent aussi par un nombre conséquent de remakes, parfois justifiés, souvent totalement intolérables. Toujours est-il que ceux-ci tiennent une place importante dans le panorama du cinéma contemporain. 2009 ne fait pas exception à la règle et, entre l’annonce de nombreux remakes et relectures à venir, certains se feront jour dès cette année.

Le premier de ceux-ci sera marquant et, on peut l’affirmer, presque totalement injustifié. My Bloody Valentine 3-D s’apprête en effet à sortir dans les salles américaines dès ce 16 janvier et bénéficiera ensuite d’une sortie internationale étalée sur plusieurs mois. La Belgique découvrira le remake le 18 février tandis que la France bénéficiera d’un répit jusqu’au 13 mai, date de sortie annoncée. Remake du Meurtres à la Saint-Valentin de George Mihalka, datant de 1981, le film a été réalisé par Patrick Lussier (Dracula 2000), élément qui, à lui seul, fait déjà méchamment peur. Production ambitieuse qui joue la carte de la 3-D depuis des mois pour charmer un large public, My Bloody Valentine 3-D devrait néanmoins rencontrer quelques obstacles à sa réussite, la plupart des salles n’étant technologiquement pas prêtes à l’accueillir tant aux Etats-Unis que partout ailleurs dans le monde.

Autre remake, bien plus attendu quant à lui, la relecture du mythique Vendredi 13 de Sean S. Cunningham, des œuvres de Marcus Nispel entraîne quant à lui un certain engouement. Déjà réal de la relecture de Massacre à la tronçonneuse en 2003, Nispel apparaît comme le parfait « re-faiseur », ce qui crée un buzz indéniable autour de sa nouvelle œuvre, encore poussée par la sortie du documentaire His Name was Jason, qui encouragera encore un peu plus les aficionados du genre à se ruer en salles en février aux States. Et, comme le hasard fait bien les choses, les Ricains ont pu disposer sous leurs sapins des réédition collector en tous genres avec places de ciné incorporées pour ce qui s’annonce être une gigantesque boucherie du meilleur goût. Français et Belges pourront en tout cas le constater dès le mois de mars prochain.

Il leur faudra par contre attendre pour pouvoir contempler The Wolf Man, relecture du mythe créé par George Waggner en 1941 qui avait permis à Lon Chaney Jr. De tenir le rôle le plus légendaire de sa grande carrière. Joe Johnston a eu l’insigne honneur de revisiter ce grand classique de la Universal et The Wolf Man devrait être à n’en point douter l’un des grands moments cinéma de 2009, à condition, bien entendu, que le réal ne se vautre pas comme il l’avait fait à l’occasion d’un Jurassic Park III resté exécrable à jamais ! On pourra faire le bilan le 6 novembre prochain (eh oui, c’est long !) dans une sortie annoncée comme étant pour le moment américaine mais qui devrait bien vite se transformer en réussite mondiale.

Au rayon des remakes sans date de sortie mais prévus pour 2009, on compte La dernière maison sur la gauche de Dennis Iliadis, relecture chapeautée par Wes Craven, le réal de l’œuvre originale, lui-même. Annoncée comme étant extrêmement poisseuse et à la limite du supportable, cette Dernière maison sur la gauche porte donc pas mal d’espoirs en elle, dont celui d’enfin découvrir un remake intelligent et poignant. Reste à voir si cette production de la Midnight Entertainement tiendra toutes ses promesses.

Autre relecture ne bénéficiant d’aucune date, Les démons du maïs fut un temps destiné à une sortie cinéma aux Etats-Unis avant que les producteurs ne fassent marche arrière et que l’œuvre se mue en simple téléfilm. Destiné à Sci-Fi Channel pour la fin de cette année, le remake de ce film datant de 1984 ne devrait dès lors débarquer chez nous en DTV qu’en 2010. L’original n’étant déjà pas spécialement séduisant, on voit de toute façon mal Donald P. Brochers créer un mythe autour de ses enfants tueurs.

Mythe, c’est le qualificatif qui colle le mieux au It’s alive de Larry Cohen. Pour rappel, ce film, datant de 1974, mettait en scène des bébés mutants tueurs qui en faisaient voir de toutes les couleurs aux adultes. Film parfaitement réussi d’une autre époque, It’s alive s’apprête à souffrir d’un remake signé Josef Rusnak. Pas encore prévu sur le calendrier américain des sorties à venir, le film devrait voir le jour en 2009 avant d’envahir l’Europe sous la forme d’un DTV.

Commentaires

pareil, j’ai tout vu également. bon, 2010, nous voilà :)

2 janvier 2009 | Par dante01

C’est chouette j’ai déjà vu tous les films de 2009 (enfin les originaux), plus besoin d’aller au cinoche :-)

1er janvier 2009 | Par hellrick

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage