L’IMAGE DU JOUR

MILLENIUM (Tome 2) de Stieg Larsson

30 mars 2010 | Par : Damien Taymans

Titre La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette

Titre original Flickan som lekte med elden

Auteur Stieg Larsson

Année 2006

Genre Suspense

Editeur Actes Sud

Année d’édition 2006

Note 8/10

Résumé

Tandis que Lisbeth Salander coule des journées supposées tranquilles aux Caraïbes, Mikael Blomkvist, réhabilité, victorieux, est prêt à lancer un numéro spécial de Millénium sur un thème brûlant pour des gens haut placés : une sombre histoire de prostituées exportées des pays de l’Est. Mikael aimerait surtout revoir Lisbeth. Il la retrouve sur son chemin, mais pas vraiment comme prévu : un soir, dans une rue de Stockholm, il la voit échapper de peu à une agression manifestement très planifiée.

Enquêter sur des sujets qui fâchent mafieux et politiciens n’est pas ce qu’on souhaite à de jeunes journalistes amoureux de la vie. Deux meurtres se succèdent, les victimes enquêtaient pour Millénium.
Pire que tout, la police et les médias vont bientôt traquer Lisbeth, coupable toute désignée et qu’on a vite fait de qualifier de tueuse en série au passé psychologique lourdement chargé.

Mais qui était cette gamine attachée sur un lit, exposée aux caprices d’un maniaque et qui survivait en rêvant d’un bidon d’essence et d’une allumette ?

S’agissait-il d’une des filles des pays de l’Est, y a-t-il une hypothèse plus compliquée encore ? C’est dans cet univers à cent à l’heure que nous embarque Stieg Larsson qui signe avec ce deuxième volume de la trilogie Millénium un thriller au rythme affolant.

Deuxième volume d’une saga trop tôt enterrée (Stieg Larsson, son auteur, décède avant d’avoir pu terminer le quatrième tome), La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette commence deux ans après les faits décrits dans le premier roman. Les ponts sont coupés entre le journaliste Mikael Blomkvist et l’enquêtrice Lisbeth Salander et chacun continue sa route de son côté. Mais une nouvelle affaire replong de nouveau nos héros dans le même bourbier. Au lendemain de la mort de Dag Svensson, de son épouse et de Bjurman, le tuteur de Lisbeth, tous les soupçons se portent sur Salander. Les médias font leur chou gras de celle qu’ils décrivent comme une psychopathe, inadaptée sociale et gouine de surcroit. Blomkvist, de son côté, s’acharne à résoudre cette équation impossible et, par extension, à disculper sa protégée. Leurs investigations conjointes ainsi que celles menées par l’inspecteur Bublanski et son équipe et par Dragan Amaskij, l’ex-patron de Lisbeth amènent leur lot de surprises et de rebondissements.

Plus épais de cent pages que le premier tome, le roman séduit à nouveau par l’étonnant ménagement de la tension et du rythme. Chaque nouveau chapitre recèle de révélations détonnantes, chaque nouvelle page rend les personnages plus attachants ou détestables, selon le camp auxquels ils appartiennent. Larsson parvient à maintenir une cohérente comédie humaine, introduisant une kyrielle de nouvelles figures qui sont autant de pièces d’un puzzle difficile à construire ou, pour suivre l’analogie du roman, d’une équation aux multiples inconnues. A l’instar de Fermat qui se gaussait de voir ses contemporains se casser les dents sur son inepte théorème, Larsson prend un plaisir vicieux à rajouter des énigmes, faisant de Salander son alter-ego intra muros et, de ce fait, la véritable héroïne du roman malgré sa position en retrait.

Laissant une large place aux "hommes qui n’aiment pas les femmes", l’auteur dépeint une oeuvre a-misogyne qui s’imbrique complètement au reste de sa mince bibliographie, essais et analyses compris. Le trafic des femmes et le commerce du sexe sont ainsi finement mais parcimonieusement analysés, l’auteur mélangeant allègrement fiction et réalité pour décrire un phénomène incontrôlable de nos sociétés actuelles. Laissé sur sa faim et avide de connaître la suite, le lecteur ne pourra que piquer la réplique à Lisbeth et s’écrier : "Foutu Larsson !"

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Platform
2020
affiche du film
Werewolf
2018
affiche du film
Play or Die
2019
affiche du film
Ça: Chapitre 2
2019
affiche du film
Cities of Last Things
2018
affiche du film
Impossible Crimes
2019

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage