Critique de film

pub

Masters of Horror 2 - La guerre des sexes

"The Screwfly Solution"
affiche du film

Un virus s'est abattu sur les Etats-Unis, transformant tous les hommes contaminés en tueurs psychopathes s'attaquant aux femmes...

pub

Les critiques à propos de ce film

La guerre des sexes (MOH2) - Une guerre assez monotone…
Par : Damien Taymans

Joe Dante est de loin l’un des réalisateurs à avoir effectué un retour enthousiasmant lors de la première saison des Masters of Horror. En effet, le réalisateur avait offert une critique acerbe de la politique de George W. Bush à travers un moyen métrage mettant en scène des zombies. Son épisode intitulé Vote ou crève a donc laissé un souvenir inoubliable dans la mémoire de chacun. C’est pourquoi nous avons reçu la nouvelle de son engagement pour la seconde saison avec beaucoup de bonheur.

Fort du succès de son premier épisode, Dante décide de se relancer sur la voie politique. Au lieu de critiquer l’administration Bush sur le plan militaire, celui-ci décide de le faire via l’environnement et la place de la femme dans la société actuelle. Pour ce faire, il adapte une nouvelle écrite par Alice Sheldon, auteure qui s’est imposée dans le monde de la science-fiction notamment par ses œuvres marginales, traitant fréquemment des problèmes de sexe.

Nous noterons que, outre le scénario, une des forces du métrage est l’interprétation d’acteurs tels que Jason Priestley qui parvient à faire oublier son rôle de minet dans la série Beverly Hills ainsi que Elliott Gould, extraordinaire dans son jeu.

Malheureusement, nous nous voyons contraints d’arrêter là les éloges. Car on est loin, mais alors très loin de la qualité du génialissime Vote ou crève de la première saison. Si l’histoire originelle est somptueuse, on se demande quelle mouche a bien pu piquer Dante pour oser essayer de l’adapter sur un format de 50 minutes… Ce mini format rend le scénario complexe à souhait et, de ce fait, la mise en scène semble maladroite. Alors que nous sommes censés vivre une horreur apocalyptique (car que ferions-nous sans femme ?), Dante gâche le tout en nous montrant quelques images et en brouillant les étapes obligatoires. Bien loin de ressembler au Fils de l’homme (qui a éminemment bien traité ce sujet), La guerre des sexes se contente de livrer en vrac des images maladroites et une histoire réduite à quelques personnages pour ne pas trop se répandre. Ainsi, à force de restreindre le thème, Dante s’est fourvoyé et n’a jamais réussi à décomplexifier l’ensemble.

Au final, un film très pâle qui aurait mérité un meilleur sort et surtout, un format plus long…

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
Ça: Chapitre 2
2019
affiche du film
Cities of Last Things
2018
affiche du film
Impossible Crimes
2019
affiche du film
The Soul Conductor
2018
affiche du film
Stray
2019
affiche du film
Dark, Almost Night
2019
affiche du film
The Dead Center
2018
affiche du film
Ride
2018
affiche du film
Kasane – Beauty and Fate
2018
affiche du film
Superlópez
2018

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage