Critique de film

pub

Menace des fourmis tueuses (La)

"The Hive"
affiche du film

Une énorme colonie de 200 millions de fourmis mangeuses de chair apparaît dans la jungle brésilienne, dévorant tout sur son passage. Horace Lennart, un scientifique de Thorax Industries, société spécialisé dans l'extermination des nuisibles est appelé à la rescousse. Clair Dubois, sa petite amie, entomologiste de profession, fait également le voyage. Mais ce qu'il vont découvrir quant à l'origine et les intentions des insectes, dépasse de loin tout ce qu'ils avaient pu imaginer.

pub

Les critiques à propos de ce film

Critique de La menace des fourmis tueuses - Insectes intelligents
Par : Damien Taymans

Une île de Thaïlande est attaquée par des colonies de fourmis surexcitées qui dévorent tout sur leur passage et ne laissent derrière elles, après des secondes d’intenses grignotages, que squelettes et poussières. Un fléau que seule la Thorax Industries, multinationale spécialisée dans la destruction des insectes, peut enrayer. Mais les demoiselles se montrent plus malignes que prévu et menacent d’éradiquer toute vie bipède de leur territoire…

Déjà capables de traverser un ruisselet en faisant tomber quelques feuilles d’arbres et en les chevauchant vaillamment dans Quand la Marabunta gronde, les fourmis adoptent pour l’heure le procédé binaire, communiquent à la manière d’ordinateurs, adoptent les formes géométriques les plus complexes, gardent en otage des humains et négocient leur bout de territoire. Sérieux comme pas deux, le scénariste T. S. Cook pond un script ressemblant à s’y méprendre avec certaines créations tragi-formiques de la série X files. A la différence que La menace des fourmis tueuses est torché avec un inflexible premier degré prompt à apitoyer le plus hermétique des spectateurs.

Rudimentaire, l’intrigue ne consiste qu’en de constants affrontements entre, d’une part, une équipée de scientifiques surentraînés et armés d’une artillerie à la pointe (entre les lasers du Jedi et les flingues de Ghostbusters) et, d’autre part, quelque deux cent millions de fourmis super évoluées, capables de résoudre des équations de deuxième degré sans recevoir l’aide de quiconque. Incapables de susciter la moindre angoisse au sein de leur étron, Peter Manus, jeune réal thaï qui s’est essayé auparavant avec 999-9999 à surfer sur la vague technologique, et son scénariste déroulent continuellement la même rengaine dans le seul but de flanquer des dizaines de séquences de « destructions massives » durant lesquelles des nuées de bêbêtes, réalisées en médiocres CGI, déciment faune et flore.

Affligeant de bout en bout, Le menace des fourmis tueuses s’écoule cependant sans le moindre temps mort et peut se targuer de proposer continuellement du spectacle, aussi risible soit-il. Seul rescapé de cette affolante entreprise, le vétéran Tom Wopat (Shérif, fais-moi peur) parvient à tirer son épingle du jeu en incarnant alternativement un ami dévoué, un fourbe dominé par une fourmi rebelle (?) et un kamikaze au grand coeur. Souvent simpliste, parfois incompréhensible (la bifurcation SF reste un mystère), le métrage constitue un des plus navrants films de fourmiploitation.

Commentaires sur le film

0 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

daube Daube !

21 mai 2020 à 21:05 | Par vienne

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



News associées (1)

août 2008
The Hive
9/08/2008

Récentes critiques

affiche du film
The Platform
2020
affiche du film
Werewolf
2018
affiche du film
Play or Die
2019
affiche du film
Ça: Chapitre 2
2019
affiche du film
Cities of Last Things
2018
affiche du film
Impossible Crimes
2019
affiche du film
The Soul Conductor
2018
affiche du film
Stray
2019
affiche du film
Dark, Almost Night
2019
affiche du film
The Dead Center
2018

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage