Critique de film

pub

Mercy Christmas

"Mercy Christmas"
affiche du film

Michael Briskett rencontre la femme parfaite. Son rêve de Noël idéal devient alors réalité lorsqu’elle l’invite à la fête de Noel de sa famille. Mais Michael aura du mal à survivre quand il réalisera que ce sera LUI le dîner de Noël.

pub


Trailer - Mercy Christmas (2017)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de Mercy Christmas - Dindes de Noël
Par : Quentin Meignant
Tags : BIFFF 2018

Machino sur de très nombreuses productions, Ryan Nelson a toujours été passionné de réalisation. Rien d’étonnant dès lors qu’après quelques courts disséminés sur une dizaine d’années l’homme ait décidé de se lancer dans le domaine du long métrage avec un titre particulièrement racoleur : Mercy Christmas. Le film, présenté lors du BIFFF 2018, suit Michael Briskett, un employé de bureau asservi par ses patrons et dont la vie privée se résume à peau de chagrin. Autant dire que l’arrivée de la jeune et jolie Cindy, nouvelle secrétaire sympathique, le titalle énormément. La belle passe même une soirée avec lui et décide qu’il ne passera pas le repas de Noël seul, lui proposant de profiter de ces merveilleux instants avec sa famille. Ne jetez plus rien, Michael va farcir la dinde ! A moins que la dinde ne soit autre que lui ?

Les oeuvres horrifiques ayant pour thème les fêtes de fin d’année pullulent depuis longtemps et rares sont les productions à réellement convaincre. Ryan Nelson évitant le piège du Père Noël tueur, c’est donc le bénéfice du doute qui l’emporte avant d’aborder Mercy Christmas. Le caractère débonnaire du personnage principal, solidement campé par Steven Hubbell, aide indéniablement cette micro-production à tenir la route dans ses premiers instants. Doté d’un budget famélique tout de suite repéré à l’écran, Mercy Christmas souffre notamment au niveau de la photographie mais offre néanmoins des moments tantôt émouvants tantôt drôles qui permettent à Ryan Nelson de tenir le cap.

Ce cap sera définitivement atteint avec l’entrée en scène de l’élément horrifique : la famille de cannibales qui, certes, ne brille pas par le jeu de ses acteurs mais permet à l’ensemble de se tenir de bout en bout. Si l’ont fait fi des imperfections techniques tel que l’emploi maladroit de prothèses d’un autre âge pour les effets gores, Mercy Christmas s’avère être une comédie horrifique plutôt convaincante avec quelques rebondissements bien sentis dans sa dernière partie.

Là où il aurait été plus facile de livrer un film horrifique de Noël comme il en existe déjà beaucoup, Ryan Nelson s’empare de la période des fêtes pour mettre en scène une comédie cannibale tout à fait honnête. Si le budget ne permet pas au cinéaste de réellement exceller, son Mercy Christmas demeure néanmoins un moment d’une belle légèreté.

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 56399 photo 56398 photo 56397
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
Cutterhead
2018
affiche du film
Freehold
2017
affiche du film
Hérédité
2018
affiche du film
Return to Return to Nuke 'Em High Aka Vol. 2
2017
affiche du film
Jurassic World: Fallen Kingdom
2018
affiche du film
Mercy Christmas
2017
affiche du film
Cargo
2017
affiche du film
Satan's Slaves
2017
affiche du film
The Thousand Faces of Dunjia
2017
affiche du film
La Femme la plus assassinée du monde
2018

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage