Critique de film

pub

Millenium 3 : La reine dans le palais des courants d'air

"Luftslottet som sprängdes"
affiche du film

Abattue et laissée pour morte par son père, Lisbeth Salander est soignée dans un hôpital de Stockholm en attendant son procès pour tentative de meurtre. En parallèle, Mikael Blomkvist prépare un numéro choc de la revue Millénium qui mettra au jour un scandale politique de dissimulation qui devrait la disculper entièrement, mais qui mettra en danger tous les collaborateurs de la revue, incluant Erika. Car les autorités, menées en coulisses par une organisation secrète, n'ont pas l'intention de le laisser faire. Quoi qu'il fasse cependant, Lisbeth devra retourner dans ses souvenirs afin de prouver à la cours qu'elle n'est pas sociopathe, malgré les recommandations du Dr. Teleborian.

pub

Les critiques à propos de ce film

Critique de Millenium 3 - Alfredson dans le palais des courants d’air
Par : Damien Taymans

Actuellement diffusée sur Canal +, la saga romanesque Millenium de Stieg Larsson connaît actuellement, comme c’était initialement prévu, une transposition télévisuelle sous forme de série. En Belgique, des distributeurs tenaces, certains de pourvoir drainer les fans de la série dans les salles, ont décidé de pourvoir les deuxième et troisième films d’une sortie officielle. La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette a ainsi connu les faveurs des cinémas au mois de janvier 2010. Les spectateurs belges devront attendre le 19 mai pour découvrir le troisième et dernier tome sur grand écran.

L’histoire est désormais connue : Mikael Blomkvist tente d’épauler Lisbeth Salander, en convalescence à l’hôpital suite à la tentative de meurtre de son paternel, Alexandre Zalachenko. Le journaliste de la revue Millenium, aidé des autres membres du comité de rédaction, prépare un numéro entièrement consacré au cas Lisbeth. Embarquement pour une nouvelle conspiration à l’échelle nationale qui entraîne son lot de machinations érigées par la Section, micro-société parallèle au sein de la Säpo qui tente de cacher au public d’indicibles complots dont Salander fut l’une des principales victimes et Zalachenko l’un des principaux instigateurs.

Livre-somme, le troisième volume de la saga Millenium recycle l’une après l’autre toutes les sous-intrigues qui étaient apparues dans les deux premiers tomes : le viol de maître Bjurman, les meurtres de Dag et Mia, l’affaire Wenneström, la fuite de Niederman. Du coup, l’histoire s’épaissit considérablement et entraine le spectateur dans un dédale un brin confus dont il éprouve bien des difficultés à se dépêtrer. Malgré les rappels assénés liminairement à chaque épisode, Millenium souffre de sa propre mythologie, difficilement transposable de manière cinématographique, d’autant que l’essentiel de l’intrigue est essentiellement capitalisé dans les dialogues qu’entretiennent les personnages, eux aussi trop nombreux pour l’écran. Pas moins de trente personnalités différentes aux noms exotiques (du Ekström et du Bjurman à toutes les sauces) se partagent l’affiche de cet embrouillamini judiciaire qui débouche, dans sa dernière partie, dans le genre "film de tribunal" et résume une nouvelle fois une grande majorité des faits.

148 minutes n’auront pas suffi à démêler ces intrigues et sous-intrigues qui s’emberlificotent les unes aux autres. Pourtant, ce n’est pas faute de ne pas avoir dégrossi la trame originelle du roman : Erika Berger reste ici rédactrice en chef de Millenium (alors qu’elle accepte ce rôle dans un autre grand quotidien dans le livre) et toute l’équipe reste concentrée sur le cas Salander (quand le roman prévoyait une autre investigation centrée sur les cuvettes de WC dans laquelle était mouillé l’un des pontes du nouveau journal d’Erika).

En clair, même expurgée d’une partie de ses artifices, l’histoire avait peu de chances d’être viable sur la toile blanche et ce en dépit des excellentes interprétations de Michael Nyqvist et Noomi Rapace. Ne subsiste dans La reine dans le palais des courants d’air, à l’instar de la précédente adaptation, que le plaisir des lecteurs de découvrir au cinéma les aventures des personnages qu’ils apprécient. Le spectateur non initié se perdra quant à lui dans les méandres de cette odyssée très plan-plan d’un ouvrage lui-même trop épais et capillotracté.


Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
The Platform
2020
affiche du film
Werewolf
2018
affiche du film
Play or Die
2019
affiche du film
Ça: Chapitre 2
2019
affiche du film
Cities of Last Things
2018
affiche du film
Impossible Crimes
2019
affiche du film
The Soul Conductor
2018
affiche du film
Stray
2019
affiche du film
Dark, Almost Night
2019
affiche du film
The Dead Center
2018

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage