Critique de film

pub

Mystère de Tarzan (Le)

"Tarzan's Desert Mystery"
affiche du film

A Londres, Jane soigne les blessés de la guerre de Birmanie. Elle écrit à Tarzan de lui envoyer des plantes médicinales. Tarzan, Boy et Cheetah partent à la recherche des plantes mais en chemin, ils devront défendre une femme accusée d'avoir tué le prince Selim, échapper aux plantes carnivores et à une araignée géante...

pub

Les critiques à propos de ce film

Critique de Le mystère de Tarzan - Peu de mystères mais beaucoup d’aventures
Par : Fred Pizzoferrato

Alors que Jane exerce son métier d’infirmière durant la seconde guerre mondiale, Tarzan et Boy continuent, eux, de vivre une existence préservée dans la jungle. Un jour, Tarzan reçoit une lettre de Jane qui lui réclame un médicament rare, tiré de plantes africaine et capable de guérir la Malaria. Aussitôt l’Homme Singe part vers le désert, accompagné de son fils adoptif et de Cheetah le chimpanzé facétieux. Au cours de leur périple, ils rencontrent une illusionniste nommée Connie, laquelle donne également dans l’espionnage. Piégé par un méchant nazi, Tarzan est emprisonné et Connie condamnée à mort pour le meurtre du fils du Sheikh. Le Seigneur de la Jungle devra user de toutes ses ressources pour se sortir de ce guêpier et triompher de monstres plus bizarres les uns que les autres.

Le Mystère de Tarzan constitue, déjà, le huitième épisode de la prolifique saga de Tarzan, toujours interprété par Johnny Weissmuller. En tout, douze films furent mis en chantier entre 1932 (Tarzan l’homme singe) et 1948 (Tarzan et les sirènes). Toutefois d’autres acteurs reprirent ensuite le rôle (entre autre Lex Baxter et Gordon Scott) et la série se poursuivit jusque la fin des années 60, générant pas moins d’une trentaine de long-métrages, sans compter d’autres titres annexes venus se greffer sur la saga « officielle » et divers dérivés comme Jungle Jim ou Bomba.

La production de Le Mystère de Tarzan est, comme pour le précédent épisode, assurée par la RKO Radio Picture. De par ses budgets restreints, la série s’oriente de plus en plus vers la série B et propose, chaque année, une nouvelle aventure du héros de la jungle, laquelle reprend des scénarios très codifiés. La principale originalité consiste à placer Tarzan dans un environnement inhabituel et, à la suite de Tarzan à New York, nous retrouvons cette fois l’Homme Singe dans le désert, loin de ses lianes et de ses animaux « apprivoisés ». Le fantastique et le merveilleux se taillent, eux-aussi, une part de plus en plus importante dans les intrigues de plus en plus fantaisistes. Cette tendance suit d’ailleurs celle des romans d’Edgar Rice Burroughs, lequel envoya son intrépide héros dans différents mondes perdus, de l’Empire Romain (« Tarzan et l’Empire oublié ») au centre de la Terre (« Tarzan au centre de la Terre) en passant par des civilisations oubliées ou délirantes (« Tarzan et les croisés », « Tarzan dans la préhistoire », « Tarzan et les hommes fourmis »).

Typique du début des années ’40, le scénario de ce Le Mystère de Tarzan confronte donc notre courageux héros à d’ignobles Nazis, devenus les ennemis de l’Amérique. Au terme de diverses péripéties, les cruels Germains seront, évidemment, vaincus par l’Homme Singe, lequel n’a pas oublié sa devise « Maintenant Tarzan faire guerre ». Bref, une intrigue d’une effroyable banalité typique du serial (Tarzan se retrouve en prison puis s’échappe afin de déjouer les plans des nazis qui ont assassinés le fils - très occidentalisé - du Sheikh) mais qui ménage, cependant, quelques scènes sympathiques et humoristiques quoique très bêtes. Dans l’une d’elles, Cheetah vole les turbans des habitants de la ville pour permettre à Tarzan de s’évader en se confectionnant une corde. Dans une autre, le petit singe, décidément devenu la vrai star de la saga, effectue quelques acrobaties supposées drôles dont l’intérêt pour l’intrigue s’avère pour le moins limité. Les très jeunes spectateurs devaient, sans doute, s’en contenter et s’amuser de ces pitreries, lesquels éloignent radicalement Le Mystère de Tarzan des deux premiers volets de la saga, beaucoup plus sombres et « adultes ».

En dépit de la pauvreté du scénario, Johnny Weissmuler, parfaitement rôdé, incarne toujours Tarzan avec aisance (même si il commence à accuser un certain embonpoint), Cheetah effectue les pitreries attendues et Boy joue, une fois de plus, au gamin espiègle, malicieux et intrépide. Maureen O’Sullivan ayant laissé tomber le rôle de Jane après le sixième épisode (Brenda Joyce tiendra par la suite compagnie à l’Homme Singe), le scénario précise que la Belle sert son pays en tant qu’infirmière. Tarzan et Boy, de leur côté, rencontrent une certaine Connie (jouée par Nancy Kelly) qui assure l’indispensable présence féminine dans ce monde viril. Nancy Kelly interprète avec beaucoup de peps et d’humour cette illusionniste qui parcoure le désert pour proposer son numéro de « femme coupée en deux » et se retrouve, un peu malgré elle, mêlée à une affaire d’espionnage.

D’une durée d’environ 70 minutes, Le Mystère de Tarzan se déroule à un rythme alerte et culmine par une séquence finale d’un petit quart d’heure plongeant notre héros dans un « monde perdu » bien dangereux. Des lézards gigantesques, des plantes carnivores mangeuses d’hommes et une araignée géante qui menace de dévorer le pauvre Boy pris dans sa toile sont de la partie lors d’un climax sympathique et nerveux tranchant agréablement avec la routine précédente.

Efficace, du moins dans la limite de ses modestes ambitions, Le Mystère de Tarzan, davantage axé sur l’espionnage et le fantastique, offre un spectacle divertissant pour les nostalgiques qui excuseront les faiblesses de l’intrigue et l’aspect très vieillot de l’ensemble. Plaisant, sans plus ni moins.


Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
Assassination Nation
2018
affiche du film
Escape Room
2017
affiche du film
Ghost Master
2019
affiche du film
Kill Ben Lyk
2018
affiche du film
Antrum: The Deadliest Film Ever Made
2019
affiche du film
The Platform
2020
affiche du film
Werewolf
2018
affiche du film
Play or Die
2019
affiche du film
Ça: Chapitre 2
2019
affiche du film
Cities of Last Things
2018

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage