Festival NIFFF de Neufchatel (Suisse)

NIFFF ON STREAM - Cornelius, le meunier hurlant

Damien Taymans

On s’attendait à un OFNI loufoque dans la veine de Petit Quinquin, on se retrouve avec une version déjantée de Louis la Brocante. Cette fabulette bucolique se montre à de rares occasions un peu inspirée mais ses épisodes burlesques sont trop souvent noyés dans un ensemble trop emprunté qui s’étendrait de Jeunet à l’univers des AB Productions.

Benoît Levenkron

Intensément loufoque, autant saturé dans ses couleurs que dans son scénario, cette farce surréaliste et pleine de poésie se situant à mi-chemin entre O’Brothers et Amélie Poulain souffre cependant d’un gros défaut, à savoir le ton exagérément théâtral du jeu des acteurs digne des pires sitcoms français des années 90 et qui pousse le spectateur à se demander si ces derniers sont volontairement mauvais pour accentuer le ton quelque peu niais de l’ensemble. Une œuvre très particulière qui ne laissera par contre personne indifférent.

Sébastien BrunclairGIF

Tous les goûts sont dans la nature, et les miens vont dans le sens opposé à ce Cornelius, qui m’a laissé totalement froid du début à la fin. Le film saura sans doute trouver son public, sensible à son ambiance "vieille France" et à son humour inoffensif. Mais je m’en serais bien passé.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Halloween
2018
affiche du film
The Night Comes for Us
2018
affiche du film
The Predator
2018
affiche du film
La Nonne
2018
affiche du film
L'Homme qui tua Don Quichotte
2018
affiche du film
The Inhabitant
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage