Interviews

Na Hong-jin - Entretien avec le nouveau prodige du cinéma coréen

25 avril 2019 | Par : Samuel Tubez

En seulement trois longs métrages (les fulgurants The Chaser, The Murderer et The Strangers), Na Hong-jin s’est imposé comme l’un des auteurs majeurs en provenance de Corée du Sud. Sélectionné dans les festivals les plus prisés (Cannes, Deauville) et multi-récompensé dans les hauts-lieux cinéphiles, il évolue dans le sillon d’autres grands noms du pays du Matin calme comme Park Chan-wook ou Bong Joon-ho. Il aurait donc été impardonnable de manquer son passage lors du 37e BIFFF, où il officiait en tant que membre du Jury International.

Vos films tournent autour d’histoires de meurtres et de serial killer, souvent inspirées de faits réels. Seriez-vous davantage inspiré par la vie réelle que par la fiction et le cinéma ?
Je regarde des films mais je fais surtout beaucoup de recherches, cherchant des éléments dans la vie réelle pour m’inspirer. J’essaie de trouver des idées qui conviennent pour le marché coréen davantage que pour les marchés internationaux.

Après le succès de Memories of Murder de Bong Joon-ho, de nombreux thrillers réalistes sont sortis en Corée, dont le vôtre, The Chaser. Était-ce important pour vous d’avoir une approche un peu différente des autres à l’époque ?
J’ai bien sûr été influencé par le film de Bong Joon-ho, comme beaucoup d’autres. Mais il y aussi d’autres films qui m’ont inspiré. J’ai essayé de faire en sorte que ces influences ne prennent pas le pas sur ma propre expression. Je me suis davantage concentré sur la fabrication du film et sur ce que je voulais exprimer plutôt que sur les influences provenant d’autres films. J’en ai vu tellement que je ne me rappelle pas exactement lesquels m’ont influencé...néanmoins, avant le tournage, nous avions regardé plusieurs films de Michael Mann et je me rappelle qu’avec l’équipe nous parlions beaucoup de son style si particulier.
Pour The Chaser, les recherches sur ce qui s’était vraiment passé étaient plus importantes. Je dirai que cela représente 50% de l’histoire et que l’autre moitié consiste à ajuster cette réalité au cinéma. J’ai beaucoup travaillé sur l’élaboration d’une structure différente car le criminel est ici pris dès le début du film contrairement au déroulement de la plupart des thrillers où il se fait attraper bien plus tard. Cela m’a pris beaucoup de temps.

> The Chaser

L’aspect visuel de vos films est à la fois réaliste et très sophistiqué. Pouvez-vous nous parler de votre approche visuelle et du travail avec le directeur de la photo ?
C’est différent sur chaque film mais nous passons à chaque fois beaucoup de temps ensemble à parler du film, à chercher des lieux et à visiter différents endroits. Nous réfléchissons très profondément à propos de l’image que nous voulons créer comme produit final. Nous regardons aussi beaucoup de films ensemble.
Quand nous allons en repérage, j’emmène aussi ma propre caméra, nous filmons donc indépendamment le lieu. Nous ne regardons pas vraiment ce que filme l’un et l’autre mais, en faisant notre propre réglage des couleurs, nous regardons ensuite quel est le sentiment qui ressort de l’endroit, quelle atmosphère on essaie de capturer. On communique de cette façon.

Comme Park Chan-wook, Kim Jee-woon ou Bong Joon-ho, seriez-vous tenté d’aller tourner un film aux Etats-Unis ?
Bien sûr. Si l’appel et le besoin sont là, je suis prêt à partir.

Vous semblez regarder beaucoup de films. Quel œuvre récente, en dehors du BIFFF, vous a particulièrement plu ?
Pour être honnête, j’ai l’impression qu’il n’y pas beaucoup de choses très plaisantes en ce moment mais j’ai vu récemment Us, que j’ai trouvé amusant.

> The Strangers

Propos recueillis par Samuël Tubez lors du 37e BIFFF. Photos interview : Yax Rebel Films.
Un grand merci à Jonathan Lenaerts et Tristan Trafalski ainsi qu’à l’équipe du BIFFF et le Centre Culturel Coréen de Bruxelles.

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Dead Center
2018
affiche du film
Ride
2018
affiche du film
Kasane – Beauty and Fate
2018
affiche du film
Superlópez
2018
affiche du film
Quiet Comes the Dawn
2019
affiche du film
Brothers' Nest
2018

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage