Critique de film

pub

Samurai resurrection

"Makai tenshô"
affiche du film

Amakusa Shiro, qui a été tué durant la guerre de Shimabara, apparaît mystérieusement dans l'ère pacifique de Edo. Il a appris le sort magique interdit de résurrection, qui a le pouvoir de ramener les morts à la vie. Il a ramené avec lui tous les plus fameux samouraïs morts pour servir dans son armée. Shiro tente de renverser le gouvernement de Tokugawa Iemitsu, mais Yagyu Jubei se dresse contre lui. Jubei arrive à défaire les hommes de Shiro, avant d'avoir à faire à son propre père, Yagyu Tajimano-kami, qui est lui aussi un des soldats de Shiro...

pub

Les critiques à propos de ce film

Critique de Samurai resurrection - Beaucoup de bruit pour pas grand chose
Par : Fred Pizzoferrato
Tags : Asiatique

Remake d’un supposé classique de Sonny Chiba datant de 1983 (Samourai reincarnation), ce métrage tente de mêler divers éléments à priori difficilement conciliable. Personnages authentiques du Japon médiéval, récit historique, éléments fantastiques voire vaguement horrifiques, influences occidentales, considérations chrétiennes, démons et magie noire sont donc convoqués pour une intrigue pas spécialement simple à comprendre. Et, honnêtement, pas vraiment passionnante.
Dans la lignée d’un certain cinéma récent de divertissement en provenance du Japon qui va de Azumi à Versus en passant par Princesse Blade, ce métrage ne parvient pourtant pas réellement à convaincre en dépit d’un budget correct et se révèle franchement inférieur aux titres précités.

Tout commence durant la rébellion dite de Shimabara, menée par les Chrétiens japonais contre les forces du Shogun, en 1637. Les renégats sont rapidement écrasés et Amakusa Shiro Tokisada, le chef des rebelles, meurt au cours des combats, après avoir renié Dieu pour choisir le camp de Satan. Quelques années plus tard, cet Amakusa Shiro revient pourtant à la vie avec sa compagne et il décide de ressusciter une petite armée composée de samouraïs légendaires afin de prendre la place de l’Empereur. Mais Yahyû Jubei, le plus fameux de tous les guerriers, refuse et décide de lutter contre le samouraï maudit. En dépit d’un point de départ en apparence intéressant, Samurai résurrection sombre rapidement dans l’ennui du fait d’un manque de rythme patent. Les personnages, peu développés, passent une bonne partie du métrage à discuter ou à se battre entre eux sans que le spectateur ne parvienne à se sentir concerné par leurs agissements. Les acteurs tentent néanmoins d’offrir le service minimum mais le manque de développement empêche de s’intéresser à cette galerie de gentils et de méchants. Le scénario, déjà pas très engageant, se trouve en outre encore desservi par un montage assez hasardeux et une mise en scène pas très inspirée, aboutissant à une œuvre plutôt molle. Plombée par des dialogues assommants et une narration confuse qui risque de larguer une bonne partie d’un public de moins en moins concerné par cette intrigue à l’intérêt relatif, Samurai resurrection ne décolle jamais et se vautre finalement dans la médiocrité.

Seules les séquences de combats, relativement nombreuses, sont assez réussies mais ne possèdent aucune caractéristique particulière pour les rendre réellement mémorables. Quoique plutôt agréables à regarder ces séquences justifient donc difficilement, à elles seules, la vision de ce métrage. La bataille d’ouverture demeure toutefois la plus spectaculaire et implique un grand nombre de figurants alors que les affrontements suivants se déroulent généralement entre deux adversaires. Il est regrettable que malgré la multitude de passages mouvementés aucun n’émergent véritablement du lot et l’amateur ne trouvera pas le moindre morceau de bravoure à se mettre sous la dent. La photographie, assez jolie, donne toutefois un certain cachet à l’ensemble et les effets spéciaux s’avèrent globalement de bonne facture technique mais pas toujours très réussi esthétiquement Les infâmes jets de sang en images de synthèse, semblables à une sorte de bouillie écarlate, sont, en particulier, visuellement affreux. Les décors et costumes de qualités offrent heureusement un certain intérêt et élèvent un peu le niveau général d’une production sinon décevante à tous point de vue.

Au final, ce Samurai resurrection pourtant prometteur n’est pas vraiment une réussite et c’est peu de le dire. Dommage car les prémices (films de sabre + fantasy + fresque historique) laissaient augurer d’une œuvre épique et barbare. Il faudra se contenter de ce que l’on a réellement à l’écran, c’est-à-dire pas grand-chose !

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
Mercy Christmas
2017
affiche du film
Cargo
2017
affiche du film
Satan's Slaves
2017
affiche du film
The Thousand Faces of Dunjia
2017
affiche du film
La Femme la plus assassinée du monde
2018
affiche du film
Trench 11
2017
affiche du film
Anon
2018
affiche du film
Flashburn
2017
affiche du film
Avengers 3 : Infinity War
2018
affiche du film
White Chamber
2018

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage