Critique de film

pub

Southland tales

"Southland tales"
affiche du film

Californie, 2008. Une attaque nucléaire a précipité l'Amérique dans la 3e Guerre Mondiale. Face à la pénurie de carburant, la compagnie US-IDent élabore un générateur d'énergie inépuisable, qui altère la réalité et va bouleverser les vies de l'acteur Boxer Santaros, de l'ex-star du X Krysta Now et des frères jumeaux Roland et Ronald Taverner, dont le destin se confond avec celui de l'Humanité toute entière...

pub

Les critiques à propos de ce film

Critique de Southand tales - Donnie Dingo
Par : Chroniqueurs

Par Caligari

Il y a trois ans déjà, le festival de Cannes offrait l’opportunité à un jeune réalisateur, fraîchement auréolé d’un succès public et critique, de venir présenter son deuxième film… en compétition, s’il vous plaît ! Ce jeune réalisateur, Richard Kelly, dont le premier film n’était autre que le déjà culte Donnie Darko, se rendit donc sur la Croisette, sa bobine et une partie de son casting sous le bras, dont le monumental Dwayne The Rock Johnson et la sculpturale Sarah Michelle Gellar. Bien mal en prit à ce gamin trop naïf, car c’est à coups de tatanes que les critiques du monde entier renvoyèrent le jeune Yankee manger des Chicken Nuggets dans son pays natal. Tout et n’importe quoi a été dit sur ce film. Il est temps que la vérité éclate enfin au grand jour….

Plus sérieusement, il est évident que Kelly a tendu le bâton pour se faire battre en proposant un film comme celui-ci à Cannes, mais l’inconscience du bonhomme remonte déjà à la création même du projet. C’est vrai, quoi ! Une fable futuriste mêlant comédie musicale, humour et parabole politique, il fallait quand même le faire. Quant à embaucher dans les rôles principaux Buffy, le Roi Scorpion, Stifler et Justin Timberlake, n’en parlons même pas. Il faut reconnaître quelque chose à Richard Kelly, c’est qu’il n’a pas peur de dérouter. Et déroutant, Southland Tales ne l’est pas qu’un peu. Ça commence comme de la SF alarmiste, sur fond de politique – très – actuelle (le film, réalisé en 2006, situe son action en 2008), ça continue comme une comédie légèrement bouffonne dans laquelle l’inénarrable The Rock en fait des tonnes, et ça se termine en foire apocalyptique et mystique, avec Moby en musique de fond. Tout un programme !

Présenté comme ça, Southland Tales a plutôt l’air d’un n’importe quoi intégral. Ce qu’il est. Pourtant, ce véritable OVNI est aussi un des trucs les plus joussifs sortis ces dernières années. En 2008, donc, la bonne vieille patrie de l’Oncle Sam a une fois de plus été la cible d’une attaque terroriste. Sauf que, cette fois-ci, c’est un champignon atomique qui a pointé le bout de son nez au Texas. La troisième guerre mondiale étant déclarée, le parti républicain en profite pour durcir le Patriot Act et mettre en selle son meilleur cheval pour la course aux présidentielles. Dans de telles conditions, on pourrait se dire que la disparition d’un acteur bodybuildé n’a que très peu de poids dans la balance de la politique mondiale. Que nenni, vu que, dans ce monde en état de siège, ladite politique flirte de plus en plus dangereusement avec le spectacle. Ce sont d’ailleurs l’acteur en question, deux comiques de télé et une star du X qui vont jouer des rôles déterminants dans la plus qu’imminente fin des temps. Dans ce joyeux foutoir, un flic amnésique et son frère jumeau sont loin de se douter que c’est d’eux que dépendra le salut de l’humanité.

Sans révéler quoi que ce soit, on peut dire que ce résumé – exercice périlleux dans le cas d’un film aussi complexe que celui-ci – n’est qu’une trame de base, et que les rebondissements, sous-intrigues et personnages secondaires coulent à foison, jusqu’à un final qui vous donnera la sensation d’être la personne la plus intelligente de l’univers, si vous la comprenez. En réalité, le film dilue tellement d’éléments épars au fil de son intrigue que l’on se rend vite compte qu’il n’est pas forcément nécessaire d’en comprendre les tenants et aboutissants pour le savourer. On ne compte pas le nombre de questions laissées en suspens à la fin (l’une d’entre-elles concernant la provenance de ce que fumait Richard Kelly en écrivant le scénario). Mais au fond, on se fout de ne pas savoir au juste de quoi il s’agit, vu que l’on vient d’assister à deux heures trente de pur délire visuel, dans lesquelles Kelly apporte une nouvelle preuve de sa virtuosité filmique. De la scène d’ouverture, tournée en style amateur, à un plan séquence d’anthologie dans un bal, vers la fin du film, il s’en donne à cœur joie.

Quant au casting, il s’agit peut-être du plus incongru de ces dix dernières années. De The Rock, dont on se demande parfois s’il joue volontairement aussi mal ou si c’est réellement le plus mauvais acteur du monde, à John Lovitz, inquiétant en flic dangereux, en passant par Christophe Lambert (?), égaré dans l’aventure, on a rarement vu un tel melting-pot. Mais le côté bizarroïde de cette mosaïque d’acteurs, qui semblent parfois jouer dans des films différents, ne fait que renforcer le charme marginal de Southland Tales. Un film bien barré, comme on les aime, au bout de la vision duquel on se dit : « J’ai rien compris…. C’est génial ! ».

Commentaires sur le film

4 etoiles

moi aussi j ai rien compris
on peut aller voir sur les suppléments du dvd ou il y a un interview qui m as un peu aider à comprendre....
génial un film que l’on peut voir plusieurs fois sans s ennuyé

13 avril 2009 à 12:04 | Par funky5

3 etoiles

Bon, ok, Richard Kelly est brillant.. mais on aimerait bien le voir dépasser le stade du lynchéisme génital.

19 octobre 2013 à 09:10 | Par Fred Bau

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
The Platform
2020
affiche du film
Werewolf
2018
affiche du film
Play or Die
2019
affiche du film
Ça: Chapitre 2
2019
affiche du film
Cities of Last Things
2018
affiche du film
Impossible Crimes
2019
affiche du film
The Soul Conductor
2018
affiche du film
Stray
2019
affiche du film
Dark, Almost Night
2019
affiche du film
The Dead Center
2018

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage