Critique de film

pub

Vidar the Vampire

"VampyrVidar"
affiche du film

Un fermier chrétien qui cherche un but plus élevé à la vie, tombe dans le péché et se réveille en tant que prince des ténèbres dans la ville de Stavanger, en Norvège.

pub


Trailer - Vidar the Vampire (2017)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de Vidar the Vampire - Les corps du Christ
Par : Quentin Meignant
Tags : BIFFF 2018

Oeuvre qui a fait le tour des festivals depuis sa première mondiale en août dernier, de la Fantastic Fest au New York City Horror Film Festival en passant par le FilmQuest, Vidar the Vampire a rencontré le succès un peu partout où il est passé et cela fut aussi le cas lors de ce BIFFF 2018. Réalisé par le tandem Thomas Aske Berg-Fredrik Waldeland, ce VampyrVidar retrace les pérégrinations d’un fermier catho et puceau à 33 ans qui, malheureusement pour lui, voit apparaître Jésus dans son existence. Le problème, c’est que le Christ, bien loin des images pieuses, est un vampire assoiffé de sang et de sexe. Après avoir été converti par le corps du Christ, Vidar suit les traces de son Maître et doit donc tout faire pour mener une vie de patachon.

Avec une thématique pareille - qui parle forcément aux spectateurs belges, eux qui sont friands d’oeuvres telles qu’Au Nom du Fils ou encore Le Tout Nouveau Testament -, Vidar the Vampire se veut forcément subversif autant qu’il ne pouvait que plaire au public du BIFFF. Passé l’aspect parfois un brin fauché de certains plans, Thomas Aske Berg et Fredrik Waldeland composant néanmoins un ensemble esthétique potable avec les moyens du bord, le métrage ne se résume plus qu’à un pur moment de plaisir.

Recelant de nombreuses répliques cultissimes et multipliant les moments gênants pour tout catholique qui se respecte - mention spéciale à la prise du corps du Christ -, Vidar the Vampire ne perd jamais de vue son objectif principal : l’amusement qu’il est censé susciter à chaque instant. Toujours au taquet dans le domaine, le duo formé par Vidar et Jésus est par ailleurs magnifiquement incarné par Thomas Aske Berg lui-même et son acolyte Brigt Skrettingland. Le comique de situation est par ailleurs renforcé par les séances de psy - un personnage savoureux campé à merveille par Kim Sønderholm - dont les dialogues s’avèrent être tout simplement dantesque. Sorte de cousin dégénéré de Borat - il porte d’ailleurs aussi bien la stache que Sacha Baron Cohen -, Vidar y évoque avec fruits des situations incongrues tantôt sordides tantôt hilarantes. Après un léger ventre mou qui sème le doute dans l’esprit du spectateur dans la seconde partie, Thomas Aske Berg et Fredrik Waldeland parachèvent leur oeuvre de fort belle manière, provoquant un pincement au coeur du public le plus sensible.

Presque aussi barré que l’excellent Kill Buljo de Tommy Wirkola, subversif en diable, s’approchant même du génie de What We Do in the Shadows les bavardages en moins, Vidar the Vampire restera l’une des excellentes surprises de cette cuvée 2018 du BIFFF. Autant dire qu’une séance de minuit pareille ne peut être considérée que comme une pleine réussite.

Commentaires sur le film

2 etoiles

Après le Danemark place à la Norvège pour une toute petite production ma foi assez sympathique, abordant le mythe du vampire d’une manière assez abrupte, tantôt drôle tantôt très trash. L’ensemble donne un résultat assez atypique, et nous démontre en plus à quel point le Norvégien peut être une langue horriblement dégueulasse.

15 avril 2018 à 10:04 | Par Benoit Levenkron

3 etoiles

Cette exploration norvégienne du mythe du vampire est traitée avec suffisamment de recul que pour amuser. Vidar est un personnage atypique et attachant et ses mésaventures contiennent leur quota de burlesque, à la manière d’un What we do in the shadow. Une belle préparation pour le Bal des vampires.

15 avril 2018 à 10:04 | Par Damien Taymans

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 55968 photo 55967 photo 55966
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
The Inhabitant
2017
affiche du film
Cutterhead
2018
affiche du film
Freehold
2017
affiche du film
Hérédité
2018
affiche du film
Return to Return to Nuke 'Em High Aka Vol. 2
2017
affiche du film
Jurassic World: Fallen Kingdom
2018
affiche du film
Mercy Christmas
2017
affiche du film
Cargo
2017
affiche du film
Satan's Slaves
2017
affiche du film
The Thousand Faces of Dunjia
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage