Critique de film

pub

Les Visiteurs 2, les Couloirs du temps

"Les Visiteurs 2, les Couloirs du temps"
affiche du film

Le mariage de Frénégonde avec le Comte Godefroy ne peut avoir lieu ! Les bijoux et la relique de Sainte Rolande, celle qui apporte bonne fertilité aux filles de Pouille, ont été 'larcinées'. Où est-ce dont cette bijouterie ? Elle est restée avec Jacquouille et Dame Ginette. Il ne reste à Godefroy que de repartir dans le présent s'il veut réaliser son mariage et assurer sa descendance.

pub

Les critiques à propos de ce film

Critique de Les visiteurs 2 - Heaume, sweet heaume
Par : Damien Taymans

Godefroy de Montmirail est retourné au Moyen Age afin d’épousailler sa promise. Mais, en s’introduisant dans les couloirs du temps, il n’a pas réalisé qu’il avait embarqué Jacquard, le petit-filiot de son écuyer Jacquouille, resté lui au XXème siècle en compagnie de dame Ginette. Il doit donc retourner dans le futur pour récupérer le félon ainsi que les reliques de Sainte Rolande qu’il a dérobées sans quoi... sa descendance pourrait ne jamais voir le jour...

Projet-fantasme pour les amoureux de la comédie franchouillarde (l’essentiel du casting de L’opération Corned Beef déguisé en moyenâgeux confrontés au XXème siècle finissant), Les visiteurs s’est hissé dans le top 3 des films français ayant entraîné le plus de spectateurs en salles, juste derrière La grande vadrouille. Sonnez tocsins, vrombissez trompettes, un tel succès ne pouvait rester sans suite. Cinq années plus tard, l’équipe remet le couvert : Jean Réno ajuste son heaume, Christian Clavier enfile ses guenilles et Marie-Anne Chazel chausse ses cuissardes vernies et ses fringues bariolées. Seule absente et non des moindres, Valérie Lemercier, lauréate du Cesar de la Meilleure actrice de second rôle pour son interprétation de Béatrice Goulard de Montmirail, est remplacée (suite à une dispute lors de la pré-production avec Poiré) par une Muriel Robin qui peine à faire oublier les attitudes bourgeoises de son noble modèle.

Le budget considérablement rehaussé (140 millions de francs contre 50 pour le premier opus) permet à Jean-Marie Poiré d’effectuer de multiples aller-retour dans les couloirs du temps. Voletant sans cesse du Moyen Age à l’époque contemporaine, Les visiteurs 2 n’offre qu’une incessante pluie de gags rarement mémorables qui se bornent à capitaliser sur les accents et mimiques lourdingues du cabotin Clavier. Poiré, visiblement peu inspiré, recycle les idées de l’original (Théophile Sowié à nouveau malmené par les bougres, Christian Bujeau subit encore et toujours les conséquences dans son cabinet de dentiste) et se montre rarement inventif tant au niveau du scénario, à nouveau co-écrit avec Christian Clavier (qui s’offre au passage une triple apparition), que de la mise en scène des plus brouillonne.

"Heaume, sweet heaume" peuvent s’écrier en choeur les interprètes de ce nanar de luxe, nostalgiques qu’ils sont de la vraie dynamique et de l’originalité flagrante du premier volet. Cette séquelle commerciale n’aura finalement pas d’autre prétention que celle de nous ensommeiller.


Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
The Platform
2020
affiche du film
Werewolf
2018
affiche du film
Play or Die
2019
affiche du film
Ça: Chapitre 2
2019
affiche du film
Cities of Last Things
2018
affiche du film
Impossible Crimes
2019
affiche du film
The Soul Conductor
2018
affiche du film
Stray
2019
affiche du film
Dark, Almost Night
2019
affiche du film
The Dead Center
2018

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage