L’IMAGE DU JOUR

WALKING DEAD Tome 3 - Sains et Saufs

17 septembre 2010 | Par : Quentin Meignant

Titre Walking Dead Tome 3 – Sains et Saufs

Titre original Walking Dead

Scénario Robert Kirkman

Dessins Charlie Adlard

Année 2005

Editeur Delcourt

Année d’édition 2007

Note 10/10

Résumé

Rick et son groupe de survivants quittent les abords d’Atlanta en quête de l’abri qui les protègera des attaques incessantes de morts-vivants. La chance leur sourit lorsqu’ils trouvent sur leur chemin un immense pénitencier laissé à l’abandon. Du moins, le pensent-ils… Car, une fois les alentours nettoyés, ils font la rencontre des résidents de la prison.

Œuvre littéraire zombiesque totalement décomplexée, Walking Dead a, en deux opus seulement, su s’imposer comme une œuvre de référence, notamment en mettant en scène des ignominies qui passeraient bien plus mal à l’écran. Versant tantôt dans le road movie, tantôt dans le survival pur et dur, la série a amorcé de manière indicible, à la fin du second volet, un virage à 180°, qui trouvera tout son sens dans Sains et Saufs.

En effet, l’ensemble s’oriente désormais vers un huis-clos au climax tendu avec la découverte d’une prison, l’univers carcéral et le reste de ses survivants n’augurant rien de bon, malgré le soulagement des protagonistes de trouver un lieu fermé à toute invasion zombiesque.

Néanmoins, Sains et Saufs par un « grand nettoyage » en bonne et due forme, Charlie Adlard procédant à quelques scènes de massacres de morts-vivants tout simplement époustouflantes. D’un réalisme fou, encore renforcé par le splendide noir et blanc ultra-maîtrisé par le dessinateur, l’entame du troisième volet ressemble de près à un bain de sang digne de Braidead, l’aspect délirant en moins, et est annonciateur de quelques exceptionnelles séquences de chaos.

C’est malgré tout dans le giron de ses protagonistes principaux que Sains et Saufs brille particulièrement, Kirkman n’hésitant pas à faire basculer ces derniers dans une folie meurtrière : entre les vrais fous, représentés par l’un des nouveaux arrivant, les fous de rage, ce qui donnera lieu à une scène particulièrement marquante, et les néo-psychopathes, dont Rick, pour qui l’instinct de survie irraisonné est devenu un Art, le scénariste parvient à ficeler une intrigue de premier ordre, qui fait atteindre la perfection à Sains et Saufs.

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Platform
2020
affiche du film
Werewolf
2018
affiche du film
Play or Die
2019
affiche du film
Ça: Chapitre 2
2019
affiche du film
Cities of Last Things
2018
affiche du film
Impossible Crimes
2019

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage