Critique de film

pub

The Zodiac

"The Zodiac"
affiche du film

De 1966 à 1978, entre 37 et 200 meurtres furent commis à Bay Area, en Californie, sans que la police ne découvre le coupable... Après avoir tué ses victimes, le tueur envoyait une lettre à la presse décrivant ses modes opératoires, histoire aussi de narguer les forces de l'ordre. Rapidement, le serial-killer fut dénommé le Tueur du Zodiaque... Ce film raconte cette morbide légende...

pub

Les critiques à propos de ce film

The Zodiac - Du Zodiaque, il n’est digne que du cancer...
Par : Damien Taymans
Tags : Serial killer

Film tiré de faits réels. Le Zodiaque a réellement sévi aux Etats-Unis dans les années 60 et 70. Le cinéma s’est rapidement attaché à ce serial killer célèbre. Pour preuve, dans l’Inspecteur Harry (1971), Clint Eastwood est opposé à un tueur en série nommé "Scorpio" qui utilise les mêmes modes opératoires que le tueur originel. La suite de l’Exorciste, intitulée L’exorciste, la suite de William Peter Blatty, mettait également en scène un tueur en série surnommé "le Gémeau". Le modus operandi du tueur du Zodiaque est le suivant : meurtres commis à l’écart de tout témoin, envoi de lettres à la presse pour décrire les crimes et mise au point de messages codés.

Pour en revenir au film, il n’a aucun intérêt si ce n’est de se rattacher scrupuleusement au déroulement de l’enquête réalisée dans les années qui suivirent les premiers meurtres. Mise en scène maladroite malgré un scénario tout tracé (puisque Bulkley ne fait que suivre les faits qui se sont réellement déroulés) et un jeu d’acteurs assez gauches dans leur interprétation. Ceci dit, si on visionne le film à des fins documentaires, il n’y a aucun souci. En revanche, si on veut voir un film trépidant sur le thème, mieux vaut passer son chemin et se plonger plutôt dans le Zodiac de David Fincher.

Série B dont l’intérêt est purement documentaire et pour lequel s’extasieront les fans de séries sur la fin grâce à un casting de choc (c’est de l’ironie, bien sûr !) : Justin Chambers (Grey’s anatomy), Robin Tunney (Prison break) et William Mapother (Lost, les disparus)...

Que vous soyez de n’importe quel signe, ce film n’est pas pour vous...

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
Ça: Chapitre 2
2019
affiche du film
Cities of Last Things
2018
affiche du film
Impossible Crimes
2019
affiche du film
The Soul Conductor
2018
affiche du film
Stray
2019
affiche du film
Dark, Almost Night
2019
affiche du film
The Dead Center
2018
affiche du film
Ride
2018
affiche du film
Kasane – Beauty and Fate
2018
affiche du film
Superlópez
2018

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage