Critique de film

pub

Along With the Gods : Les Deux Mondes

"Singwa hamgge"
affiche du film

Après la mort d'une personne, un ange escorte le défunt dans l'au-delà où il doit être jugé sept fois durant 49 jours pour prouver qu'il a mené une vie humaine innocente et avoir le droit de se réincarner. Les anges ont l’interdiction absolue de se mêler des affaires humaines. Kim Ja-hong (Cha Tae-hyun), un pompier mort de manière soudaine durant son travail, reçoit ainsi la visite de 3 anges qui l'emmènent dans son voyage dans l'au-delà. L'un d'eux, Gang Rim (en) (Ha Jeong-woo), a cependant une affection pour les humains et désire l'aider plus qu'il n'en a le droit.

pub


Trailer - Along With the Gods : Les Deux Mondes (2017)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de Along with the Gods : The Two Worlds - 2 brothers, 1 Afterlife
Par : Quentin Meignant
Tags : BIFFF 2018

Auréolé ,d’une belle réputation après une exploitation plus qu’honorable dans son pays d’origine et quelques sorties remarquées dans les salles du monde, le sud-coréen Along with the Gods : The Two Worlds a posé ses valises à Bruxelles dans le cadre du BIFFF 2018 pour l’une des dernières séances du Festival. Produit assez atype pour le spectateur occidental, Along with the Gods : The Two Worlds est un film fantastique qui part du postulat qu’après la mort d’une personne, un ange escorte le défunt dans l’au-delà où il doit être jugé sept fois durant 49 jours pour prouver qu’il a mené une vie humaine innocente et avoir le droit de se réincarner. Les anges ont l’interdiction absolue de se mêler des affaires humaines. Kim Ja-hong, un pompier mort de manière soudaine durant son travail, reçoit ainsi la visite de 3 anges qui l’emmènent dans son voyage dans l’au-delà. L’un d’eux, Gang Rim, a cependant une affection pour les humains et désire l’aider plus qu’il n’en a le droit.

Autant dire qu’avec un sujet tel que celui-là, Along with the Gods : The Two Worlds, adaptation d’un manga datant de 2010 et signé par Ho-min Ju, ne peut être qu’une oeuvre atypique dans cette partie du monde. Heureusement, on peut compter sur la patte scénaristique et graphique du réalisateur Yong-ha Kim, grand espoir de l’industrie cinématographique du Pays du matin calme, pour directement rendre son ensemble plus appréhensible par le plus grand monde.

Mieux, la première demi-heure laisse entrevoir de véritables qualités à tout point de vue, tant au niveau de la caractérisation au cordeau des personnages que du spectacle qui se veut souvent épique dans l’Au-Delà. C’est d’ailleurs ce passage entre univers réel et monde onirique qui fait la force du film, Yong-ha jonglant a vollo avec un montage du plus bel effet. Le caractère particulièrement spectaculaire de ce qui se passe dans l’Au-Delà est malheureusement souvent sapé par de longs dialogues, certes importants pour coller à l’esprit et ne pas semer le spectateur en chemin mais aussi assez redondants. Passés ces quelques bavardages, la seconde partie de Along with the Gods : The Two Worlds déroule un grand torrent d’action, d’empathie et d’humour que seul un final où le metteur en scène décide de nous sortir les violons et les longueurs d’usage vient saper.

Loin d’être parfait en grande partie à cause de ses bavardages et de quelques trémolos inutiles et ridicules dans son final, Along with the Gods : The Two Worlds demeure un spectacle d’une très grande qualité. l’alliance du monde réel et de l’Au-delà fonctionne à merveille et l’on se dit que le seconde volet de la saga vaudra aussi son pesant de spectacle.

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



News liées

Récentes critiques

affiche du film
The Dead Center
2018
affiche du film
Ride
2018
affiche du film
Kasane – Beauty and Fate
2018
affiche du film
Superlópez
2018
affiche du film
Quiet Comes the Dawn
2019
affiche du film
Brothers' Nest
2018
affiche du film
The Room
2019
affiche du film
Pokémon: Détective Pikachu
2019
affiche du film
Extremely Wicked, Shockingly Evil and Vile
2019
affiche du film
La Malédiction de la Dame blanche
2019

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage