Critique de film

pub

Sueurs froides

"Vertigo"
affiche du film

Scottie Ferguson, ancien inspecteur de police, est sujet au vertige depuis qu'il a vu mourir son collègue. Elster, son ami, le charge de surveiller sa femme, Madeleine, ayant des tendances suicidaires. Amoureux de la jeune femme Scottie ne remarque pas le piège qui se trame autour de lui et dont il va être la victime...

pub

Les critiques à propos de ce film

Critique de Sueurs Froides - Les vertiges de l’Amour
Par : Romain Mollet

Dans toute la carrière du grand Alfred Hitchcock, il n’y a pratiquement que des réussites. Parmi elles, des chefs-d’oeuvre majeurs ayant véritablement marqué leurs temps se détachent : et c’est le cas de Vertigo (le titre original, bien plus explicatif), une love-story forte, envoûtante, surprenante... et pas comme les autres.

L’excellent James Stewart incarne le rôle de Scottie, un ancien policier victime de terrifiants vertiges depuis la mort d’un de ses coéquipiers par sa faute, tombé du toit auquel il était désespérément accroché (et ainsi Hitchcock créa le principe du travelling compensé !), qui se voit confier une mission par un ancien ami. Elle consiste à surveiller de près sa femme, Madeleine (superbe Kim Novak), qu’il estime folle. Cette dernière semble s’identifier à son arrière grand-mère, une certaine figure célèbre de San Francisco au destin funèbre. C’est alors qu’ils tombent éperdument amoureux, mais saura-t-il la contenir de ses pulsions suicidaires ? Et comment réagira t-il si elle parvenait à ses fins ?

C’est là que le métrage d’Hitchcock fait preuve d’une incroyable ingéniosité, usant d’une intrigue toujours imprévisible et surprenante, poussant le spectateur à se poser des questions, et, dans un sens, enquêter en même temps que Stewart à l’écran... jusqu’à la seconde partie du film que je ne préfère pas mentionner où il devra enquêter seul sur ce même personnage passionnant. Sueurs Froides est un coup de génie comme on en a rarement vu, un film qui mérite d’être analysé de fond en comble, aussi bien scénaristiquement que visuellement.

Et de ce point de vue, Hitchcock transcende tout ce qui a été fait dans le genre du suspens, en sortant du classicisme qui entoure le film pour imposer son style terriblement inventif et virtuose. Les séquences des vertiges et du cauchemar font partie de ces brillantes scènes qui ont su révolutionner à elles seules tout l’univers du Cinéma, et ce grâce à une utilisation inédite et efficace du matériel technique et des effets spéciaux (qui seront une fois de plus surprenants dans Les Oiseaux, autre chef-d’oeuvre qui sortira une dizaine d’années plus tard).

Sueurs Froides est un classique ultime qui, même après un demi-siècle d’existence, continue à passionner et torturer ardemment l’esprit du spectateur, pris au coeur d’une spirale infernale, portée par le thème de Bernard Herrmann, et qui ne s’achèvera que sur une scène finale qui laisse toujours sur le cul.. Une révolution, dont l’influence se sent toujours dans le cinéma actuel, et ce dans tous les genres. Du génie, du pur génie.

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
The Platform
2020
affiche du film
Werewolf
2018
affiche du film
Play or Die
2019
affiche du film
Ça: Chapitre 2
2019
affiche du film
Cities of Last Things
2018
affiche du film
Impossible Crimes
2019
affiche du film
The Soul Conductor
2018
affiche du film
Stray
2019
affiche du film
Dark, Almost Night
2019
affiche du film
The Dead Center
2018

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage